Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Un brin de muguet pour le 1er mai.

Publié le par Soliane

null

     

 

Pour tous mes visiteurs ....

 

null

Publié dans divers

Partager cet article

Repost 0

Qu'est ce que le Bonheur ?

Publié le par Soliane

 

Pour ma part, j'affectionne particulièrement la définition d'Alphonse Karr. 

Publié dans citations

Partager cet article

Repost 0

le rouge-queue

Publié le par Soliane

Ces derniers jours, un nouveau visiteur dans mon jardin ...

C'est bien la première fois que j'ai l'occasion d'observer cet oiseau ici !

 

Le Rouge-queue noir ou Rossignol des murailles est un petit  passereau migrateur très répandu, de la famille des muscicapidés.

C'est un petit oiseau sombre, au bec pointu dont la queue rousse est continuellement animée  d'un tremblement saccadé quand il est perché.

Lorsqu’il est excité ou énervé, il lance des cris brefs, s’accroupit et agite sa queue nerveusement.


 À terre, il se déplace en sautillant et bouge en permanence.

KimoRouge-queue.jpg

 rouge_queue.jpg  

Diurne et solitaire, il est très peu craintif et le voisinage de l’homme ne le gêne pas. Il défend son territoire et en chasse les intrus, y compris les individus de sa propre espèce.

Le rouge-queue est un animal utile au jardin et au verger, il aime se percher sur une branche ou sur une pierre : il mange chenilles, larves et insectes.

Le rouge-queue noir a un vol rapide et puissant. Il peut voltiger en face d'un mur vertical afin de capurer ses proies. A la fin de l'été et en automne, il se nourrit aussi de fruits et de baies.

 

cliquer sur les images !

 

Son chant est une suite de notes aiguës grinçantes. C’est un "tsitsitseri" suivi d’un bruit de papier froissé et pour finir un "tsiatsia". Il comporte une série de notes détachées, puis un passage grésillant caractéristique terminé par 2 ou 3 notes aiguës "tsiatsia", "titititt".  Il chante en hauteur sur les toits, la cime des arbres ou les antennes.  Son cri est un "tsip" très bref ou un "tictictic" incisif et rapide.

Lien pour écouter : http://www.web-ornitho.com/Chants.chant.cris.des.oiseaux.de.france.et.europe.htm 

Le nid du rouge-queue noir est souvent situé dans des trous, des cavités ou des crevasses. La femelle construit un nid sommaire avec des herbes sèches et des feuilles à la base ou de la mousse (dans les rochers et les falaises). Le nid est tapissé de poils et de plumes.

 Il existe 2 sortes de rouge-queue : le rouge-queue noir et le rouge-queue à front blanc. 

 

 

 

Publié dans nature

Partager cet article

Repost 0

lézards : bijou, verre, perles, mosaïque

Publié le par Soliane

 

lezardartverrier

art verrier
 lezardperlesperles
 lezard1 mosaïque  lezard3 mosaïque

 

 lezard2mosaïque lezardbroche.jpgbroche argent

 

Pour en savoir plus sur ces créations et leur provenance cliquer sur les images.

 

 

 

Merci à FABIENNE pour ce cadeau !

Publié dans arts divers

Partager cet article

Repost 0

Le lézard

Publié le par Soliane

lezvertLe lézard fait partie des petits reptiles; il existe près de 2.000 espèces dans le monde. En France, on trouve le lézard vert dans les champs et le lézard des murailles.

Le lézard ressemble à un serpent d'environ 30 cm de long, avec 4 pattes. Sa queue est mince et se détache du corps mais elle repousse. Il possède des oreilles dont le tympan est apparent

Le corps des lézards est entièrement couvert d'écailles qui peuvent être, selon les familles, lisses, tuberculeuses ou épineuses. Leur couleur est adaptée au milieu dans lequel ils vivent ce qui leur permet de se camoufler et d’échapper à leurs ennemis. Comme tous les reptiles, le lézard change de peau mais contrairement au serpent dont la mue s’effectue en un seul morceau, il mue par lambeaux.   

Il se nourrit d'insectes (mouches, chenilles et papillons, orthoptères), d'araignées, de vers de terre, de criquets, de grillons, de teignes et de pucerons. L'eau indispensable provient non seulement de la rosée, mais aussi de certaines feuilles ou fruits charnus

Le lézard hiberne dans un trou l’hiver pour en ressortir au printemps. L’été, il se prélasse au soleil car son corps à sang froid l’oblige à chercher la chaleur.

Son système reproductif est du type ovipare. La femelle dépose ses oeufs dans un trou creusé dans le sol ou sous une pierre, là où la couverture végétale est faible ou nulle. La ponte est constituée de 2 à 10 oeufs blancs, longs de 10-12 mm. La quasi-totalité des espèces ne se préoccupe pas des œufs, et aucune des petits, qui sont autonomes à la naissance. Les nouveau-nés peuvent même parfois servir de proies aux membres de leur propre espèce.

 

Le lézard des murailles est protégée en France car il est menacé par la disparition des habitats naturels :lezbrun

- transformation des voies ferrées (voies désaffectées, pistes cyclables asphaltées, boisement spontané d'anciennes voies)
- démolition des vieux murs (enlèvement de la végétation, construction de nouveaux murs dépourvus de cavités, restauration des ruines, en particulier celles des châteaux …)
- utilisation d'herbicides au pied des murs, notamment dans les cimetières ou en bordure des routes et des voies ferrées

Ses prédateurs : oiseaux en particulier buse variable, faucon, pie-grièche; mammifères tels que hérisson, belette, fouine, musaraigne ainsi que chats et chiens près des zones habitées et la couleuvre coronelle.   

La légende en fait parfois un animal venimeux, ce qui est faux. Sa morsure peut être douloureuse. Il ne mord que pour se défendre.

Au début du siècle dernier les queues de lézard étaient supposées porter bonheur.

 

 

Publié dans nature

Partager cet article

Repost 0

1 2 3 > >>