Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

5 articles avec tourisme

Belvès (24) plus beau village de France

Publié le par Soliane

De par sa situation privilégiée entre bastides et sarladais et la richesse de son patrimoine architectural, Belvès, cité touristique classée Plus Beaux Villages de France, attire une foule chaque année plus nombreuse (+ 23.000 visiteurs) et conserve une activité industrielle autour de la forêt

 

 

Belvès (24) plus beau village de FranceBelvès (24) plus beau village de FranceBelvès (24) plus beau village de France
Belvès (24) plus beau village de FranceBelvès (24) plus beau village de France

Publié dans tourisme

Partager cet article

Repost 0

Le cingle de Limeuil (24)

Publié le par Soliane

le cingle de Limeuil -Photo prise depuis les jardins 15/08/14
le cingle de Limeuil -Photo prise depuis les jardins 15/08/14

Au confluent de la Dordogne et de la Vézère, La cité médiévale de Limeuil est classée dans les plus beaux villages de France. On peut parcourir ses rues caractéristiques agrémentée de panneaux explicatifs sur l'historique du village, visiter ses ateliers artisanaux ainsi qu' admirer un superbe panorama depuis les jardins thématiques et pédagogiques.

Ici le tourisme est pédagogique et écologique.

Publié dans tourisme

Partager cet article

Repost 0

Cahors - le Pont Valentré

Publié le par Soliane


Symbole de la ville de Cahors, le Pont Valentré est le plus beau et le mieux conservé des ponts médiévaux européens : il est un des exemples les plus significatifs de l'architecture militaire du Moyen-Age...
Ce pont est très impressionnant : avec ses six arches gothiques et ses trois tours carrées, il s'élève à 40 mètres au-dessus du niveau de l'eau.
Les Consuls ont décidé sa construction en 1306, la première pierre fut posée en 1308 et le pont fut terminé en... 1378 après, selon la légende, l'intervention du diable (La légende du Pont Valentré).
Le pont fut restauré en 1879 par l'architecte Paul Gout, élève de Violet-Le-Duc . C'est à cette date qu'un petit diable fut sculpté en souvenir de la légende au sommet de la tour centrale.

LEGENDE
"on raconte que l'architecte ne pouvant venir à bout de son oeuvre, eut recours à Satan et fit un pacte avec lui. Satan s'engageait à l'aider par tous les moyens et à lui obéir ponctuellement, quelque ordre qu'il put recevoir. Le travail fini, l'âme de l'architecte en devait être le prix. Mais si le démon, pour une cause quelconque, refusait de continuer son assistance jusqu'au bout, il perdrait tous ses droits sur le prix en question ; la besogne marcha vite avec un tel manoeuvre.
Quand le pont fut presque fini : - ça se dit en lui-même l'architecte, voici le moment de songer à notre âme, afin que nous n'ayons pas fait un sot marché. Et il porta un crible à son formidable associé : - Ami, lui dit-il, je t'ai trouvé docile jusqu'ici, et tu sais que tu dois l'être jusqu'au bout ; prends ce crible, laisse-le tel qu'il est et l'emploie à puiser de l'eau que tu porteras aux maçons pour délayer la chaux. Le diable se mordit les lèvres de dépit ; il tenta pourtant l'expérience, elle échoua vingt fois. Jamais crible n'a gardé l'eau. Confus, le diable vint avouer sa défaite, mais jura de se venger. A quelque temps de là en effet, lorsque les maçons eurent presque achevé de construire la tour du milieu, ils en trouvèrent l'angle supérieur nord-ouest abattu et il leur fut impossible d'achever cette tour."

 


Publié dans tourisme

Partager cet article

Repost 0

Le château des Milandes

Publié le par Soliane

Le château des Milandes situé sur la commune de Castelnaud-la-Chapelle dans le département de la Dordogne date de 1489.

 

Il doit une grande partie de sa célébrité grâce à Joséphine Baker lorsqu'elle vint l'habiter en 1937 accompagnée de son mari Jo Bouillon.

 

 josBaker.jpg
 

 Joséphine Baker (1906-1975) fut chanteuse, danseuse et meneuse de revue.

Durant la deuxième guerre mondiale elle joua un grand rôle dans la Résistance  

et s'engagea par la suite dans des mouvements contre le racisme et l'émancipation des noirs.

Joséphine Baker était chevalier de la Légion d'honneur, décorée de la croix de guerre 1939-1945 avec palme, de la médaille de la Résistance (avec rosette), de la médaille commémorative des services volontaires dans la France libre

 

Ils firent installer l'eau, l'électricité et le chauffage central et y vivront avec les 12 enfants de nationalité différentes qu'ils adoptèrent.

Malgré les concerts et revues à grand spectacle qu'elle multiplie; toute sa fortune est engloutie... et le chateau vendu aux enchères.

 

Le château est classé monument historique depuis 1986 et retrace la vie de Joséphine Baker par des photos, reconstitutions et costumes....

 

Il abrite également une fauconnerie  et on peut assister à une démonstration derrière le château.  

 

milandes.jpg

photo google

cliquer sur l'image !

 

Publié dans tourisme

Partager cet article

Repost 0

Le Bournat ... en 1900

Publié le par Soliane

Au cœur du Périgord Noir,  en Dordogne existe un village où le temps s’est arrêté …

 A l’origine, seules les abeilles y construisent leurs ruches, dites « bournat », en patois pour « trou dans la terre », « trou dans l’arbre creux ».
Les premiers habitants  baptisent leur village  "Le Bournat" en hommage à ces insectes laborieux.

 L’abondance de noyers et la proximité de La Vézère, rivière impétueuse font naître une activité économique : le moulin à noix qui fabrique une huile riche et parfumée, utilisée aussi bien pour la cuisine que pour l’éclairage.


Au 16e siècle, une bastide est édifiée à l’emplacement du bâtiment d’accueil.  Aux 17e et 18e siècles, des artisans  viennent s’installer  au bord de la Vézère puis des commerçants ambulants  animent le foirail  jusqu’au 19e. Celui-ci devient alors polyvalent et attire les forains de passage de la Saint Jean à la fin des vendanges.

En 1871, les propriétaires de l’ancienne bastide font don du bâtiment à la commune…  En 1992 et au fil des années Le Bournat devient  une véritable reconstitution d’un village périgourdin 1900 avec ses commerces, ses artisans, son école, son église,  sa mairie , son mouin à vent….

  image linternaute

On y découvre entre autres le photographe, le boulanger, le forgeron, le feuillardier, le potier,  le bouilleur de cru…, de multiples scènes de la vie quotidienne paysanne ainsi que des attractions foraines de l’époque.

 

http://www.lebournat.fr/

 

 

Publié dans tourisme

Partager cet article

Repost 0